• Juste pour vous donner envie de venir nous voir ...

    Voici des  de ma dernière plongée



    Plongée Hienghène - Nouvelle Calédonie


    Plongée Hienghène - Nouvelle Calédonie
      
       Plongée Hienghène - Nouvelle Calédonie
       

    votre commentaire
  • Voici la baie du centre de plongée comme on ne la voit pas souvent.

    Le fait remarquable est la découverte totale  du platier coralien qui la protège.

    En effet nous étions hier sur une hauteur d'eau de 0,00 en tout début d'après-midi (marés d'équinoxe).


    Le zéro des cartes marines

    On appelle zéro hydrographique, ou zéro des cartes la référence de niveau pour les mesures de profondeur en mer  sur une carte marine.

    Sur les cartes françaises, le zéro hydrographique est le niveau théoriquement atteint par les plus basses mers (marée de coefficient 120 - ou basse mer astronomique extrême ; en anglais LAT : Lower Astronomical Tide). Il s'agit donc de la laisse des plus basses mers. Il est obtenu par calcul et peut être très exceptionnellement dépassé (par exemple par situation anticyclonique et vent soufflant de terre). Ce choix garantit ainsi quasiment toujours une profondeur supérieure à la profondeur indiquée sur la carte.

    Le zéro des cartes marines est différent du zéro des cartes terrestres, niveau de référence des altitudes. En France, les cartes de l'IGN ont pour référence le niveau moyen de la Méditerranée mesuré par le marégraphe de Marseille. La différence entre le zéro des cartes marines et le zéro des cartes terrestres atteint 3,636m à Brest (0m terrestre = +3,636m marine).


    votre commentaire
  • Les lunettesEt oui ! Depuis quelques années déjà j'ai rejoint le "clan" des porteurs de lunettes. Juste pour lire au début, je les porte à présent de plus en plus souvent.

    En plongée ça va encore mais pour les petites choses c'est un peu juste. Heureusement l'eau et le masque grossissent un peu.

    En revanche pour lire les infos de l'appareil photo ou du moniteur de la caméra vidéo ça ne "marche"  plus.

    Je viens donc d'acheter des pastilles à coller dans la partie basse de mon masque.

    Vous savez quoi ? Je vois des choses dont j'avais oublié quelles existaient. Je redécouvre donc la plongée "macro".

    Voici par exemple une rareté que je ne risquais pas de voir avant :

    Les lunettes
    L'Hippocampe pygmée rose (Hippocampus bargibanti) fait partie des plus petites espèces d’hippocampes connues avec une taille maximale de 2 centimètres.


    Il montre un museau court ainsi qu'un corps recouvert de nombreuses excroissances bulbeuses et proéminentes, l’une d’entre elles formant comme une couronne sur le sommet de la tête. De courtes épines solitaires sont présentes sous chaque œil et sur chaque joue. 

    Deux formes de couleurs différentes sont rencontrées : la première blanche à gris pâle ou pourpre avec des tubercules roses, rouges ou orangés, la seconde jaune avec des tubercules orange.

    L'hippocampe pygmée est un poisson osseux à nageoires munies de rayons. Sa tête forme un angle droit avec son corps. Sa queue est préhensile et lui permet de s’accrocher aux supports environnants ou à son partenaire au moment de l’accouplement. L'animal se déplace à la verticale grâce aux oscillations rapides de sa nageoire dorsale. En conséquence, ses déplacements sont relativement lents.

    votre commentaire
  • Famille: Muraenidae (Murènes)
    Rhinomuraena quaesita

    Nom français: Murène ruban



    Elle vit dans les lagons et les récifs océaniques et se nourrit de petits poissons.
    Elle reste discrète, habituellement cachée dans le sable ou les éboulis, parfois avec uniquement la tête sortie.

    Les Rhinomuraena quaesita juvéniles sont entièrement noires avec une nageoire dorsale jaune, les Rhinomuraena quaesita mâles sont bleus avec la nageoire dorsale jaune et les femelles changent de couleur pour devenir entièrement jaunes, mais souvent avec du bleu dans la partie postérieure.

    C'est la seule murène qui ghange aussi radicalement de couleur dans l'âge et le sexe.
    Rhinomuraena quaesita est capable de changer de sexe si le besoin s'en fait sentir.
    Ce sont les mâles qui deviennent femelles.

          

    2 commentaires
  • Solenostomus cyanopterus Bleeker, 1854



    Poisson Fantôme



    Fait partie de la famille des Solénostomidés (solenostomidae) et appartient à l'ordre des Syngnathiformes (environ 260 espèces)

    La forme étrange de ce poisson empêche de le confondre avec d'autres. Trois espèces sont connues.

    Le corps est allongé, très comprimé latéralement, le museau est très long, pouvant représenter 1/3 de la longueur totale. Le corps fin  est couvert de plaques osseuses. Grandes pelviennes avec une poche pour les œufs chez les femelles

    Atteint 15 cm de long. Se nourrit de crustacés planctoniques. Les adultes sont généralement par deux

    Le poisson fantôme moucheté est peu commun.

    Poisson Fantôme


    votre commentaire
  • Hippocampe Pygmée 

    Hippocampus bargibanti Whitley, 1970

    Hippocampe pygmée rose

    Pygmée, hippocampe nain, hippocampe des gorgones, hippocampe de Bargibant

    Clef d'iddentification
    Petit hippocampe au museau court. Une taille de 2 cm. Corps blanc à gris clair recouvert de multiples excroissances proéminentes roses à orange. Très mimétique aux gorgones dans lesquelles il vit.


    Distribution
    Animal observable dans la partie Indo-Pacifique de notre globe (Indonésie, Papouasie Nouvelle-Guinée, Queensland, Nouvelle-Calédonie).

    Biotope
    L'hipppocampe pygmée investit un habitat très spécifique. Il se croise au détour des gorgones Muricella plectana (Grasshoff, 1999) et Muricella paraplectana (Grasshoff, 1999), entre 16 et 40 m de profondeur (Tackett D. et Tackett L., 1997).

    Description
    Avec une taille maximale de 2 centimètresHippocampus bargibanti fait partie des plus petites espèces d’hippocampes connues. Il montre un museau court ainsi qu'un corps recouvert de nombreuses excroissances bulbeuses et proéminentes, l’une d’entre elles formant comme une couronne sur le sommet de la tête. De courtes épines solitaires sont présentes sous chaque œil et sur chaque joue. 
    Deux formes de couleurs différentes sont rencontrées : la première blanche à gris pâle ou pourpre avec des tubercules roses, rouges ou orangés, la seconde jaune avec des tubercules orange.
    L'hippocampe pygmée est un poisson osseux à nageoires munies de rayons. Sa tête forme un angle droit avec son corps. Sa queue est préhensile et lui permet de s’accrocher aux supports environnants ou à son partenaire au moment de l’accouplement. L'animal se déplace à la verticale grâce aux oscillations rapides de sa nageoire dorsale. En conséquence, ses déplacements sont relativement lents.






    Hippocampe Pygmée

    Renseignements issus de la fiche suivante :
    http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=999


    3 commentaires