• Patrimoine Mondial de l'Humanité

    L'inscription des récifs et lagons de Nouvelle Calédonie au Patrimpoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO en juillet 2008 est la reconnaissance internationale de la valeur exceptionnelle de bien naturel.

    Cela permet de favoriser la prise de conscience locale des enjeux de la protection du milieu marin, d’inscrire la Nouvelle Calédonie dans une démarche de développement durable reconnue et soutenue au niveau international et enfin de :

    promouvoir l’image « nature » de la Nouvelle Calédonie pour favoriser un tourisme éco-responsable.


    Je vous invite à lire l'article  suivant  tiré du site Internet de l'IFREROR de Nouvelle Calédonie et en particulier la section qui concerne Zone cotière Nord Est.


    Voici un court extrait :

    "Au niveau de Hienghène, la côte très découpée se caractérise par des formations géologiques particulières, incarnées par la célèbre « Poule » de Hienghène, qui sont des formations calcaires non récifales à l’extérieur du récif.
     
    Biodiversité :
    Cette zone est, sans aucun doute, l’une des plus riches de Nouvelle-Calédonie en matière de biodiversité marine, tant pour les algues que pour les invertébrés marins et les poissons.
    La faune ichtyologique est particulièrement abondante et variée, tant pour les espèces sédentaires que pour les espèces semi pélagiques.
    Quelques espèces, rares ailleurs, sont devenues quasi emblématiques pour les touristes plongeurs de Hienghène.
    Il s’agit particulièrement des « murènes ruban » (Rhinomuraena quaesita), de la « rascasse Merlet » (Rhinopias aphanes), des « perroquets à bosse » (Bolbometopon muricatum) et des grands bancs de carangues (Trachinotus blochii).
     
    Espèces emblématiques :
    Le lagon Est, au même titre que le Grand Lagon Sud, est utilisé comme zone de nurserie par les baleines à bosse. La proportion de femelles suitées et les comportements observés suggèrent l’utilisation de cette côte par ces dernières comme refuge privilégié. Entre septembre et octobre, des cachalots Physeter macrocephalus, en migration vers le Nord, frôlent les récifs du large."

    Patrimoine Mondial de l'Humanité

    Ces deux là ont été vues ce matin pendant l'intervalle de surface entre les deux plongées. Elles sont passées entre l'îlot et le bateau à une centaine de mètres de nous.

     

    « Sous l'eau ...La construction se poursuit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :