• Les spéciales

    Dans cette rubrique vous trouverez quelques espèces que je ne rencontre pas souvent ou qui sont pour certaines extrèmement rares.

    Si vous avez des anecdotes ou des témoignages à leur sujet n'hésitez pas à laisser votre commentaire.

  • Ces deux Platax juvéniles ont élu domicile le long de la chaine de mouillage de l'Amélice (l'un de nos bateaux de plongée).

    Ils vont rester là quelques semaines puis rejoindre le large.
    Nous observons ça chaque année ...

    Classification

    Règne
    Embranchement
    Sous-embr.
    Super-classe
    Classe
    Sous-classe
    Infra-classe
    Super-ordre
    Ordre
    Sous-ordre
    Famille
    Genre
    Animalia
    Chordata
    Vertebrata
    Osteichthyes
    Actinopterygii
    Neopterygii
    Teleostei
    Acanthopterygii
    Perciformes
    Acanthuroidei
    Ephippidae
    Platax

    Nom binominal

    Platax teira
    (Forsskål, 1775)

      


    2 commentaires
  •  

    Ces coraux ne sont pas rares à Hienghène.

    On peut les observer tant à la barrière en plongée explo qu'à l'îlot lors des baptêmes ou lors des sorties en rando palmée.

    Ils sont particulièrement "actifs" la nuit alors qu'ils chassent à l'affut toutes sortes de petites proies qui passent à leur portée.

    Les faisceaux de nos lampes les aident bien en attirant le zoo-plancton et autres petits vers au contact de leurs cnidoblastes urticants

    Faviidae : Diploastrea heliopora - Cliquer pour agrandir


    Faviidae : Diploastrea heliopora - Cliquer pour agrandir

    Diploastrea heliopora

    alt=Description de l'image Helcogramma striata (Neon triplefin) on Diploastrea heliopora (Hard coral).jpg.

    Classification

    Règne Animalia
    Embranchement Cnidaria
    Classe Anthozoa
    Ordre Scleractinia

    Famille

    Diploastreidae
    Chevalier & Beauvais, 1987

    Genre

    Diploastrea
    Matthai, 1914

    Nom binominal

    Diploastrea heliopora
    (?Lamarck, 1816)

    Statut de conservation UICN

    ( NT )
    NT  : Quasi menacé

     


    votre commentaire
  • La rascasse Merlet, Rhinopias aphanes, est revenue depuis quelques semaines sur nos sites de plongée.

    C'est un poisson rare et d'un mimétisme parfait. Nous en rencontrons quelques spécimens par périodes (tous les deux ou trois ans).

    Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir

     
     Classification
    Règne Animalia
    Embranchement Chordata
    Sous-embr. Vertebrata
    Super-classe Osteichthyes
    Classe Actinopterygii
    Sous-classe Neopterygii
    Infra-classe Teleostei
    Super-ordre Acanthopterygii
    Ordre Scorpaeniformes
    Sous-ordre Scorpaenoidei
    Famille Scorpaenidae
    Genre Rhinopias

    Nom binominal
    Rhinopias aphanes

       

     

    J'avais déjà publié un petit post à son sujet il y a
    quelques années dans l'ancêtre du blog : ICI

    Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir

    Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir

    Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir

    Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir

    Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir Voici un timbre de Nouvelle Calédonie qui
    en 1986 l'a mise à l'honneur.

    Timbre Nouvelle Calédonie : Rascasse de Merlet - Cliquer pour agrandir


    1 commentaire
  • Poissons clowns à collier (Amphiprion perideraion)

    J'ai réussi à prendre cette photo avec le grand angle "collé" sur l'anémone.

    Il a fallut un peu de temps pour que les poissons s'habituent à la présence du dôme si près de leur museau mais au bout de 20 minutes ils avaient l'air de ne plus le voir et vaquaient comme si de rien n'était à leurs occupations.

    Admirez par ailleurs la couleur et la texture de la bouche de l'anémone ...

    Poissons Clowns - Amphiprion perideraion - Cliquer pour agrandir

    Poissons Clowns - Amphiprion perideraion - Cliquer pour agrandir
    Poissons Clowns - Amphiprion perideraion - Cliquer pour agrandir Poissons Clowns - Amphiprion perideraion - Cliquer pour agrandir

    1 commentaire
  • Notre petit hippocampe pygmée  (il mesure à peu près 0,5 cm) est revenu sous l'arche de Cathédrale. Voici des photos faites ce matin.

    Cliquer pour voir la fiche descriptive  

    Hippocampe Pygmée - Cliquer pour agrandir

    Hippocampe Pygmée - Cliquer pour agrandir

    Hippocampe Pygmée - Cliquer pour agrandir


    votre commentaire
  • Voici une photo que j'ai faite il y a quelques jours sur l'un de nos sites de plongée (Pointe aux Cachalots) d'une belle carangue ignobilis.

    Elle devait bien faire 1,30 mètre. Elle est venue presque au contact après avoir traversé un ban énorme de Becs de Canne.

    On apperçoit les Becs derrière qui semblent minuscules tant elle était imposante.

     

    C'est un animal très curieux qui vient chaque fois très près des plongeurs ...

    Carangue à grosse tête
     
    Caranx ignobilis
    Classification
    Règne Animalia
    Embranchement Chordata
    Sous-embr. Vertebrata
    Super-classe Osteichthyes
    Classe Actinopterygii
    Sous-classe Neopterygii
    Infra-classe Teleostei
    Super-ordre Acanthopterygii
    Ordre Perciformes
    Sous-ordre Percoidei
    Famille Carangidae
    Genre Caranx
    Nom binominal
    Caranx ignobilis
    (Forsskål, 1775)

    votre commentaire
  •  La danseuse espagnole (Hexabranchus sanguineus) porte bien son nom.

    Danseuse espagnole

    Dans le noir de la plongée de nuit mes phares éclairent son manteau rouge, rose et blanc qui virevolte au gré de sa nage en pleine eau ....

    A l'identique la danseuse espagnole déploie sa robe pourpre éclairée par les spots sur la scène obscure. 

    Hexabranchus sanguineus

     

    Danseuse Espagnole
    (Hexabranchus sanguineus)
    Classification
    Règne Animalia
    Embranchement Mollusca
    Classe Gastropoda
    Sous-classe Opisthobranchia
    Super-ordre Heterobranchia
    Ordre Nudibranchia
    Famille
    Hexabranchidae
    Odhner1941
    Genre
    Hexabranchus
    Ehrenberg1831
    Nom binominal
    Hexabranchus sanguineus
    (Rüppell et Leuckart1830)
    Branchies de 
    Hexabranchus sanguineus
    Rhinophores de la Danseuse espagnole
    Robe d'une
    danseuse espagnole
    Robe d'une danseuse espagnole 

    Vous trouverez de nombreuses informations dans les fiches suivantes :

    http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=411

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Danseuse_Espagnole

    http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=87

     

     

     


    votre commentaire
  • Les poissons pierres font partie de la famille de Synanceia. Il existe 4 espèces différentes : Synanceia Verrucosa, S. Nana, S Horrida, S Trachinis. Ils sont considérés comme les poissons les plus venimeux du monde.

    Présents dans les eaux chaudes et peu profondes des lagons et de la barrière de corail ils mesurent de 15 à 30 cm de long.

    Réputés pour leur exceptionnelle capacité de camouflage et pour leur immobilité presque totale, ces poissons ressemblent à s’y méprendre au milieu dans lequel ils vivent.

    Synanceia verrucosa - Cliquer pour agrandir      

    Ils se nourrissent de petits poissons et de crevettes en ouvrant la bouche à la vitesse de l'éclair, l’opération dure environ 0,015 secondes. Leurs prédateurs sont les requins et les raies se nourrissant au fond de l’eau.

    Synanceia verrucosa - Cliquer pour agrandir   
    Synanceia verrucosa
    Classification
    Règne Animalia
    Embranchement Chordata
    Sous-embr. Vertebrata
    Super-classe Osteichthyes
    Classe Actinopterygii
    Sous-classe Neopterygii
    Infra-classe Teleostei
    Super-ordre Acanthopterygii
    Ordre Scorpaeniformes
    Sous-ordre Scorpaenoidei selon ITIS
    Famille Synanceiidae selon FishBase
    Scorpaenidae selon ITIS
    Genre Synanceia
    Nom binominal
    Synanceia verrucosa
    Bloch et Schneider1801

    Leur peau sécrète un mucus capable de fixer des algues, des débris coralliens ou du sable.

    Ils sont dotés de 13 épines dorsales venimeuses et également d’épines venimeuses sur les nageoires pelviennes et anales.

    Leur venin très puissant a des propriétés myotoxiques, neurotoxiques et hémolytiques.

    Attention, après la mort du poisson le venin reste toxique 48 heures.  Il est cependant thermolabile mais nécessite des températures élevées de l’ordre de 50°C pendant trente minutes pour être détruit. 

    La piqure de poisson-pierre se caractérise par des douleurs souvent syncopales, des œdèmes, des nécrose et parfois de signes plus gaves : convulsions, accidents cardiaques et respiratoires pouvant entraîner la mort.

     

     

     


    votre commentaire
  • Sur le Forum Francophone des Collectionneurs de Coquillages Actuels je suis tombé par hasard sur une discussion  qui pose la question de la présence de l'aurantium en Nouvelle Calédonie.

    Cypréa aurantium - Hienghene - Nouvelle Caledonie - Cliquer pour agrandir

    Ce coquillage très rare est bien présent en Nouvelle Calédonie. Je ne l'ai jamais vu vivant mais j'ai trouvé deux coquilles en parfait état. Une juvénile en 2003 et une adulte en 2004.

    J'avais à l'époque de ma première trouvaille rédigé un petit article sur le journal de mon site Internet

    Cypréa aurantium - Hienghene - Nouvelle Calédonie - Cliquer pour agrandir Cypréa aurantium - Hienghene - Nouvelle Caledonie - Cliquer pour agrandir Cypréa aurantium - Hienghene - Nouvelle Caledonie - Cliquer pour agrandir

    (Journal N° 12 - Babou Plongée)

     .../...

    Elle était posée là, bien à plat, sur le sol sablonneux. Terne et sans éclat à cause de la pénombre je l’ai tout de même reconnue. Je l’ai prise avec précaution entre mes mains en conque et je l’ai montrée fébrilement à mes équipiers qui n’ont pas bien compris mon excitation.

    De retour à la surface je leur ai montré à nouveau ma trouvaille : Grande comme le creux de ma main, lisse et brillante de mille feux au soleil du matin elle exhibait sa belle couleur orange vif.

    Cypréa aurantium, juvénile, certainement dévorée dans la nuit par l’un de ses prédateurs qui a, par chance pour moi, épargné sa belle coquille .../...

     

     Cypraea aurantium
     Cypraea aurantium
    Cypraea aurantium
    Classification
    Règne Animalia
    Embranchement Mollusca
    Classe Gastropoda
    Ordre Neotaenioglossa
    Famille Cypraeidae
    Genre Cypraea
    Nom binominal
    Cypraea aurantium
    Gmelin, 1791

    J'ai eu de nombreuses propositions d'achat mais pour le moment je ne me suis pas décidé à me séparer de mes belles trouvailles ...

     


    1 commentaire
  • Il y a plus de 10 ans que je parcours les sites de plongée de Hienghène et j'ai dû y effectuer  plus de  8000 plongées.

    Cette crevette avait échappé à mon attention... Il est également possible qu'elle soit relativement rare...
    Si vous l'avez déjà rencontrée en Nouvelle Calédonie vos infos m'intéressent.

    Tozeuma armatum - Hienghène Nouvelle Calédonie     Tozeuma armatum - Hienghène Nouvelle Calédonie

    J'ai trouvé cette petite colonie dans le lagon derrière l'îlot Hienghabat à une dizaine de mètres de profondeur sur une gorgone fouet.

    Il y avait en fait plusieurs individus et certainement des males (les petits) et des femelles.

    L'une des femelles porte des oeufs (cliquer pour agrandir les images)

    Tozeuma armatum - Hienghène Nouvelle Calédonie     Tozeuma armatum - Hienghène Nouvelle Calédonie

    Règne Animalia
    Embranchement Arthropoda
    Sous-embr. Crustacea
    Classe Malacostraca
    Sous-classe Eumalacostraca
    Super-ordre Eucarida
    Ordre Decapoda
    Sous-ordre Pleocyemata
    Infra-ordre Caridea
    Super-famille Alpheoidea
    Famille Hippolytidae
    Genre Tozeuma armatum (Paul'son, 1875)

    (Source WoRMS : World Register of Marine Species)

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique